Publicitat
Publicitat

ABANS D’ARA

La pensée de Sade

De Jean-Paul Sartre (París, 1905-1980) a La Quinzaine Littéraire (15-X-1966). Dos anys després va causar impacte a Catalunya el Marat/Sade de Peter Weiss, obra de 1963 que va dirigir Adolfo Marsillach. Demà farà dos-cents anys de la mort del marquès Alphonse François de Sade (1740-1814), a qui el Museu d’Orsay de París dedica una gran exposició fins al 25 de gener del 2015 amb el títol Attaquer le soleil.

[...] L’oeuvre de Sade se situe dans un certain ensemble «archéologique». Il y a le langage de l’époque et il y a aussi le type de pensée morte qui s’y trouve déposé. Un des thèmes essentiels de cette idéologie est la nature. Le bourgeois du XVIIIe considère que la nature est bonne. Mais Sade, lui, n’est pas un bourgeois. C’est un aristocrate qui assiste au déclin progressif de sa classe. Il sait que les privilèges sont en train de disparaître. Vis-à-vis d’autrui, il se trouve donc dans la position d’un homme qui dispose théoriquement de droits illimités, et qui en même temps ne peut plus les exercer, que ni peut plus satisfaire son désir individuel d’aristocrate. Telle est la situation initiale. Pour en saisir le sens, il va falloir que Sade la dépasse, au profit d’une synthèse subjective, le sadisme. Le sadisme est une théorie du rapport entre les hommes; ce que recherche Sade c’est la communication. Mais pour exprimer sa pensée là-dessus, il devra utiliser le langage qui lui est donné. Un siècle plus tard, le sadisme se serait défini comme l’anti-physis. Au XVIIIe, ce n’est pas possible: Sade est obligé de passer per l’idée de nature. Il bâtira donc une théorie de la nature semblable à celle des bourgeois, avec cette seule différence: au lieu d’être bonne, la nature est mauvaise, elle veut la mort de l’homme. Ainsi Juliette s’achève sur l’image d’un homme en train de se branler dans un volcan. […] La pensée de Sade n’est ni celle d’un aristocrate ni celle d’un bourgeois: c’est l’espérance vécue d’un noble au ban de sa classe, que n’a trouvé pour s’exprimer que les concepts dominants de la classe montante et qui s’en est servi en les déformant et en se déformant à travers eux. […]

Més continguts de

PUBLICITAT

El + vist

El + comentat

PUBLICITAT
PUBLICITAT